Mais alors, quid de la datation au Carbone 14 ?

Le Carbone 14

La méthode du Carbone 14 permet de dater des objets anciens.

Le principe est le suivant :

La datation par le carbone 14, dite également datation par le radiocarbone ou datation par comptage du carbone 14 résiduel, est une méthode de datation radiométrique fondée sur la mesure de l’activité radiologique du carbone 14 (14C) contenu dans la matière organique dont on souhaite connaître l’âge absolu, c’est-à-dire le temps écoulé depuis la mort de l’organisme (animal ou végétal) qui le constitue (Wikipédia).

Autrement dit, un organisme vivant échange du carbone avec son environnement, si bien que le carbone qu’il contient aura la même proportion de carbone 14 que dans la biosphère (le monde vivant qui nous entoure). Lorsque l’organisme meurt, il ne reçoit plus de carbone 14 et celui qu’il contient va se désintégrer peu à peu (on regarde ce qui reste).

Le principe de la datation au carbone 14 consiste à « brûler » un échantillon de matière de l’organisme puis à compter le nombre d’ions du carbone restant.

Le point zéro (à partir duquel est mesuré le temps écoulé depuis la mort de l’organisme) est fixé à 1950, en supposant un niveau de radiocarbone égal à celui de 1950  (dans la biosphère). Depuis, le rejet de dioxyde de carbone provenant de combustibles fossiles a modifié la signature isotopique de l’atmosphère.

En 1988, le linceul de Turin a été soumis à cette méthode ; les résultats ont établi que le linceul daterait du Moyen-Âge, entre 1260 et 1390. Le linceul serait donc l’oeuvre d’un faussaire ! Quid alors de l’histoire du tissu reconnue par les historiens, qui est bien antérieure à cette date ? Notons que de nombreuses datations au carbone 14 se sont avérées fausses. Citons par exemple des statuettes Mayas qui avaient été rajeunies de 600 ans par le C14.

Pourquoi ces résultats du Carbone 14 sur le linceul sont-ils contestés aujourd’hui ?

De nombreuses contestations ont été émises, parmi elles deux retiennent particulièrement notre attention :

• La première :

Les résultats sont peu fiables car le linceul a été enrichi en C14 entrainant un rajeunissement du tissu :

– Enrichissement dû à une forte radiation lumineuse qui a formé l’image avec une forte émission de neutrons comme l’a étudié Monsieur Rinaudo.
– Enrichissement dû à l’incendie de Chambéry.
– Enrichissement dû aux expositions avec les innombrables lampes à huile végétales ou les nombreux cierges qui ont brûlé devant lui.

• La seconde :

Le linceul a eu plusieurs restaurations au fil du temps ; les échantillons prélevés pour la datation ont été pris dans un coin du linceul sur une très probable restauration, faussant de fait la datation.

Au mois d’août 2008, lors de l’Ohio Shroud of Turin Conference, Robert Villarreal, chimiste au LANL, déclara que les nouvelles analyses qu’il avait menées avec son équipe sur les échantillons de Raes (prélevés le 24 novembre 1973 mais dans la même zone que ceux de 1988) ont abouti à la conclusion que ceux-ci étaient constitués de coton et non de lin. Ceci corrobore la thèse de l’absence de représentativité de l’échantillon soumis à l’analyse au carbone 14.

Y a t’il une preuve extérieure permettant de remettre définitivement en question cette datation ?

La gravure du Codex de Pray, que nous avons déjà évoquée, contient une singularité propre au linceul de Turin : Il s’agit des brûlures, potentiellement faites par un « tisonnier », en forme de L et de P. Cette singularité confirme que cette gravure n’a pu être faite qu’après avoir pris connaissance du linceul de Turin… Le Codex de Pray est daté entre 1192 et 1195, donc bien antérieur à la datation réalisée sur le linceul de Turin qui en est pourtant le modèle.

Bilan :

Le Linceul fait partie des documents inanalysables par le Carbone 14.

– Citation publique en 1998 de B.H. Gore, l’un des deux cofondateurs de la technique du C14

 

Document précédentsuite de votre enquête…

Vous aimez ce site ?
Notre association ne vit que de dons. Pour nous aider à améliorer notre site, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

© 2019-2020 Linceul de Turin | Par Lights in the Dark.
Top
Nous suivre :