Le coup de lance se voit sur le linceul !

Illustration étonnante du récit de l’évangile de St Jean : le Crucifié fut bien « transpercé », selon l’expression du prophète Zacharie. La plaie provient d’un coup donné après la mort (la plaie n’a pas commencé de se refermer comme elle l’aurait fait même le coup donné peu avant la mort). Elle correspond parfaitement au fer de la lance romaine de ce temps-là, comme l’indiquent les résultats des fouilles archéologiques. Et c’est bien de l’eau (en fait du sérum) et du sang (les parties corpusculaires non-coagulées) qui ont coulé de cette blessure en sortant de l’hémothorax provoqué par les douleurs si fortes et incessantes. Le sang qui s’était ainsi agglutiné s’était séparé en sérum –en haut) et en sang corpusculaire (en bas).

Toujours cette couleur rosée du sang : un sang qui devrait être semblable à une sorte de boue séchée, et qui se montre intouché, ce qui est impossible.

Lire aussi : Pourquoi le sang du linceul est-il toujours rouge ?

 

L’écoulement du sang est visible sur le linceul, suite au coup de lance raconté dans les Evangiles.

Pour aller plus loin :

Vous aimez ce site ?
Notre association ne vit que de dons. Pour nous aider à améliorer notre site, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

© 2019-2020 Linceul de Turin | Par Lights in the Dark.
Top
Nous suivre :