Comment l’image s’est-elle formée sur le linceul ?

La science continue de s’intéresser au linceul.

Aucun pigment, ni trace de pinceau

• Tous les tests scientifiques (microscope, rayons X, infrarouges, ultraviolets, radiographie, fluorescence, réflectométrie…) montrent que l’image n’est pas peinte.

• La coloration se fait par des fils jaunes plus “foncés” que d’autres ; plus précisément :

L’image résulte d’une coloration très superficielle et uniforme du lin. Seules les fibres, et dans une fibre seules les fibrilles extérieures sont colorées en surface sur 40 micron.

Le contraste provient du nombre plus ou moins grand de fibrilles colorées par unité de surface et non pas d’une plus ou moins grande intensité de la coloration des fibres.

• L’image est superficielle : la coloration ne traverse pas les fils, on ne voit rien au dos.

L’explication la plus probable : une forte radiation lumineuse

D’après les scientifiques et notamment Monsieur Rinaudo, l’image a été créée par une forte radiation lumineuse qui aurait provoqué une émission de neutrons et de protons qui ont formé l’empreinte par l’oxydation acide déshydratante des fibres de cellulose.

Une image sans déformation

Très étonnant : l’image par impression n’est pas déformée, comme si le tissu était tendu sur le cadavre au moment de l’impression.

Bilan :

La formation de l’image est incompréhensible : aucun scientifique n’a réussi à la reproduire !

Document précédentsuite de votre enquête…

Ecrire un commentaire :

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2019-2020 Linceul de Turin | Par Lights in the Dark.
Top
Nous suivre :